CAÏN
​Durée: 45 minutes

"L'œil était dans la tombe et regardait Caïn".


Inspirée du mythe d'Abel et Caïn, et à l'image de cette phrase de Victor Hugo, cette création ne s'attarde pas sur l'acte fratricide originel mais tente plutôt de mettre en perspective le sentiment qui en découle...


Temps suspendu. D'abord le déni... Puis l'incompréhension où le corps est rongé par les remords. Submergé par des sensations inexplicables, semant le trouble et l'angoisse, l'être est démuni; jusqu'au doute même d'avoir commis l'irréparable.


Lieu de perdition où l'un n'existe plus, où l'autre se retrouve seul face à lui même; le voilà confronté et soumis au regard oppressant de sa propre conscience.


Reclus dans une introspection suffocante, claustré dans l'étreinte d'une aliénation sans fin... isolé... que lui reste t-il ?

Vacillant entre réminiscence et volonté d'oubli, Caïn est au cœur même d'une rédemption impossible; car non seulement le deuil est illusoire, mais sa culpabilité, elle, est éternelle...​

TEASER à venir
CHORÉGRAPHIE / INTERPRÉTATION

Sébastien PERRAULT

MUSIQUES

Giovanni Battista Pergolesi

Antonio Caldara

Pan Sonic

Trent Reznor

CRÉATION LUMIÈRE

Eric VALENTIN

SPACIALISATION MUSICALE

Frédéric GUILLAUME

RÉALISATION ACCESSOIRE

Sylvie LEFRAY

SCENOGRAPHIE

Sébastien PERRAULT

RÉALISATION DÉCORS

Gilles PERRAULT

 

Galerie Photos